Site officiel de l'équipe de Metz-Handball Metz Handball Facebook :   Je l'aime, je le partage.

A la une

cliquer pour agrandir

Rétro 1 : Avec Galic contre Gagny

A l’occasion du dix-septième titre du club messin de handball féminin, nous vous proposons un bref retour sur les succès des Jaune et Bleu. Dans cette première partie, gloire à la Yougoslave Zita Galic et à Gagny, premier vrai rival du club mosellan sur la scène française.

Saison 1988-1989

Soucieux de faire fructifier deux saisons terminées à la quatrième place du championnat de France, l’entraîneur Olivier Krumbholz entend miser sur la défense. Aussi, il s’entoure des jeunes Sophie Hugard, Sabine Dal Borgo et Isabelle Louis ainsi que de la buteuse de Gagny Brigitte Smith. A cette époque, l’enjeu du début de saison est de se qualifier pour la seconde phase du championnat. C’est chose faire pour les coéquipières de Dominique Bec grâce à d’importantes victoires face à Lyon et Strasbourg et malgré deux défaites contre le champion sortant, Besançon. Les Messines survolent la fin de cette phase finale avec cinq victoires consécutives ! Impressionnant et surtout suffisant pour lever le premier trophée de champion de France du club messin de handball féminin. Suffisant également pour entrevoir une première participation en Ligue des Champions.

Saison 1989-1990


Les dirigeants messins entendent d’emblée prendre l’ascendant sur l’équipe qui a dominé le handball féminin des années 1980 : Gagny. Alors le club mosellan fait venir l’une des meilleures joueuses de la planète handball : Zita Galic, chargée de calmer la dépendance du club vis-à-vis de Dominique Bec. Metz survole le championnat avec sa Yougoslave et la saison aboutie de Corinne Krumbholz. Mieux, Metz remporte le championnat et la Coupe de France. Le titre de l’accident 1988-1989 ne fait alors plus du tout office d’accident dans l’esprit des passionnés de handball en France. Non, Metz se fait tout doucement un nom tout en haut de la hiérarchie nationale. De plus, la première campagne européenne du club se termine avec les honneurs en huitièmes de finale face aux Yougoslaves de Titograd.

Saison 1992-1993

Après deux saisons survolées par l’USM Gagny, il est temps pour Metz de reprendre ses succès avec le recrutement de l’ailière internationale Florence Sauval. L’année précédente, Olivier Krumbholz a lancé une toute jeune joueuse aux côtés de Corinne Krumbholz, une certaine Isabelle Wendling… Grâce à un très bon début de championnat et notamment une large victoire à Dijon (21-29), les Jaune et Bleu prennent très vite leurs aises malgré une élimination décevante et prématurée en Coupe des vainqueurs de coupes contre les Roumaines de Vilcea. Le reste de la saison est fait de hauts (victoire à Besançon 15-18) et de bas (défaite à Gagny (19-17) mais le principal est acquis : Metz remporte son troisième titre.

Saison 1993-1994


Encore une fois le rival s’appelle Gagny. Sans nouvelles recrues et malgré de difficiles conditions d’entraînement au Palais des Sports, Metz débute le championnat et la Coupe d’Europe sous les meilleurs auspices. En témoigne ce merveilleux match aller face à Volgograd (30-21) sous l'impulsion de Florence Sauval et Zita Galic qui inscrivent 14 buts à elles deux. Malheureusement, les protégées d’Olivier Krumbholz s’inclinent (13-22) au match retour et disent au revoir à l’Europe. En championnat, tout va pour le mieux malgré un accroc à Gagny (20-15) gommé immédiatement lors du match retour (19-15) avec une énorme Irina Popova dans les cages lorraines. Le titre est définitivement acquis à Strasbourg avec treize buts de Zita Galic. Pour la cinquième fois d’affilée, l’arrière yougoslave est sacrée meilleure buteuse du championnat. Dans le même temps et sur un dernier doublé, Corinne Krumbholz tire sa révérence.

Saison 1994-1995

Cette fois, il faut composer sans Corinne Krumbholz et sans Florence Sauval, partie à Dijon. Alors Metz recrute les deux jeunes joueuses réunionnaises Nathalie Selambarom et Leïla Duchmann ainsi que la Girondine Stéphanie Tabard. Zita Galic est au sommet de son art avec 28 buts lors des trois premiers matchs de la saison. Logiquement et même après une élimination en huitièmes de finale de Ligue des Champions face aux Hollandaises, Metz maîtrise le championnat et se qualifie pour les play-off. En finale et au meilleur des trois matchs, Metz dispose de Béthune et s’offre un cinquième titre. C’est surtout le dernier pour Zita Galic qui prend la décision de retourner au pays.

Rémi Alezine (Avec A.B)

Photo : Mario Zollo



article écrit le 14/05/2011
CLéquipeptsJ
1ISSY PARIS HB4618
2METZ HANDBALL4618
3ARVOR 294518
4HAVRE AC HB4318
5TOULON ST CYR VAR3718
Découvrez les prochains rendez-vous Inscrivez-vous pour vous tenir informer de toute l'actualité de Metz-Handball

ACAS partenaire technique du site METZ-HANDBALL